Accueil

Patients, soignants, informaticiens

130 personnes motivées d’horizons très différents se sont réunies

pour un hackathon

48h d’effervescence collective les 29 et 30 novembre 2018

au HQ à Tours

Objectif : Construire en équipe et innover pour défier le VIH


Pourquoi un Hakhaton sur le VIH?

A l’origine de ce premier Hackathon du VIH, baptisé VIHACK, il y a le Docteur Guillaume Gras qui reprend le flambeau de 25 ans de mobilisation menée par le Dr Jean François Dailloux avec l’association VIH Val de Loire.

La maladie a changé, il y a eu de grands progrès en matière de dépistage et de traitement, les messages de santé publique se sont adaptés, mais il faut continuer à lutter contre le VIH et notamment en région Centre-Val de Loire où environ 900 personnes ignorent leur séropositivité.

Comment faire pour informer le public, permettre à chacun de trouver les interlocuteurs dont il a besoin, le tout en s’adaptant aux usages nouveaux de populations nomades, connectées etc… ? Telles sont les questions auxquelles les soignants et les membres des associations sont quotidiennement confrontés. 

Tout l’enjeu de ce 1er VIHACK était de réfléchir collectivement à de nouvelles pistes. 

Les thèmes

17 équipes de 5 à 6 participants

Programme

17 groupes de 4 à 6 personnes ont passé 2 jours à réfléchir sur les thématiques identifiées par les soignants et les associations notamment : Consultation à distance, prévention et réseaux sociaux, notification automatisée aux partenaires, serious game, etc…

Des mentors ont été sollicités en fonction de leurs expertises (santé publique, droit, technologie, etc…) pour guider les groupes pendant les deux jours de travail.

Les participants venaient d’horizons très divers, parfois très éloignés de la santé et tant mieux ! Les écoles CEFIM et ESTEN, la faculté de médecine et l’université de Tours sont partenaires

Nos partenaires