Pourquoi un hackathon sur le VIH?

A l’origine de ce premier Hackathon du VIH, baptisé VIHACK, il y a le Docteur Guillaume Gras qui reprend le flambeau de 25 ans de mobilisation menée par le Dr Jean François Dailloux avec l’association VIH Val de Loire.

La maladie a changé, il y a eu de grands progrès en matière de dépistage et de traitement, les messages de santé publique se sont adaptés, mais il faut continuer à lutter contre le VIH et notamment en région Centre-Val de Loire où environ 900 personnes ignorent leur séropositivité.

Comment faire pour informer le public, permettre à chacun de trouver les interlocuteurs dont il a besoin, le tout en s’adaptant aux usages nouveaux de populations nomades, connectées etc… ? Telles sont les questions auxquelles les soignants et les membres des associations sont quotidiennement confrontés. 

Tout l’enjeu de ce 1er VIHACK était de réfléchir collectivement à de nouvelles pistes.